Qui sommes-nous ?

Cancer sein traitement

Administrateur

Dr. med. Dieter Hartung

Le Dr.med. Dieter Hartung et son équipe se consacrent principalement au traitement du cancer.

Ainsi, dans notre Centre de Traitement du Cancer par l’Hyperthermie, les traitements médicaux conventionnels tels que le rayonnement, la chimiothérapie ou la chirurgie sont complétés par différentes thérapies alternatives dont l’efficacité est reconnue.

Les Thérapies

Pour assurer un traitement efficace du cancer, nous combinons dans notre centre, le traitement par l’hyperthermie avec d’autres méthodes intégratives. Cependant, nous recommandons systématiquement le recours à l’hyperthermie dans le traitement de tous les types de cancer.


Les options de traitement

Traitement du cancer du sein alternatif

Les traitements alternatifs du cancer

Dans notre centre de traitement du cancer par l'hyperthermie, nous proposons également, en plus de l'hyperthermie, différentes thérapies alternatives contre le cancer. Il s’agit notamment de:

  • Le traitement par les perfusions de vitamin B17
  • l´oxygénotherapie
  • Le traitement à base de gui
  • Le traitement par les perfusions à la Vitamine C
  • Le traitement du cancer par les enzymes
  • La désintoxication

Avec ces différentes méthodes, nous assurons le traitement des formes suivantes de cancers

  • Le cancer du foie
  • Les métastases hépatiques
  • Le cancer du sein
  • Le cancer colorectal (ou cancer du côlon)
  • Le cancer du poumon
  • Les métastases pulmonaires
  • Le cancer du panréas
  • Le cancer de la prostate
  • Le cancer du rein
  • Les tumeurs cérébrales
  • Le cancer de l´ovaire
  • Le cancer du col de l´utérus
  • Le cancer des os
  • Le cancer de la vessie

Coordonnées

Traitement cancer foie

Centre de traitement du cancer par
l´Hyperthermie

Hauptstr. 122
77694 Kehl / Strasbourg
Allemagne

Tel.: +49 (0) 78 51 - 8 89 58 29

Email.: dieter.hartung@online.de




E-Mail-Contact

 

Le traitement des tumeurs du cerveau par les thérapies alternatives de traitement du cancer

Les tumeurs cérébrales sont des tumeurs bénignes ou malignes dans le crâne, qui se posent dans les tissus du cerveau et des méninges. Selon leurs caractéristiques, on peut distinguer les tumeurs cérébrales bénignes des tumeurs cérébrales malignes. Les tumeurs cérébrales bénignes se développent habituellement lentement et ne forment pas des tumeurs secondaires (métastases). Quant aux tumeurs cérébrales malignes, elles se développent souvent très rapidement. Elles tendent ainsi à envahir le tissu environnant. Une tumeur cérébrale primaire est une tumeur qui se développe à partir des cellules du cerveau et des méninges. Une tumeur cérébrale secondaire ou métastases cérébrales sont des cancers des autres organes (cancer du sein, cancer du pancréas, cancer du rein, cancer du poumon, etc.) dispersés dans le cerveau.

Les causes des tumeurs cérébrales sont inconnues. Il est connu que certains traitements peuvent accroître le risque de développer une augmentation des tumeurs du cerveau.

L'une de ces méthodes de traitement est par exemple la thérapie par rayonnement, qui est utilisée pour le traitement de la leucémie chez l'enfant. Les patients qui souffrent de neurofibromatose ont également un risque accru de développer une tumeur au cerveau. Mais le rôle joué par les ondes électromagnétiques et les toxines environnementales dans la formation de tumeurs dans le cerveau n'est pas encore clairement établi.

Les tumeurs cérébrales peuvent provoquer des symptômes différents selon le type, la taille et l'emplacement de la tumeur. La tumeur de cerveau se développe très vite, agissant sur la pression intracrânienne. Les patients souffrent ensuite de maux de tête, de nausées, de vomissements et de troubles visuels. Au pire, cela peut conduire à une diminution du niveau de conscience et à un coma. Les tumeurs cérébrales peuvent parfois déclencher des convulsions, des changements mentaux et des troubles de la personnalité. De nombreux patients atteints de tumeurs du cerveau souffrent également de vertiges, de faiblesse musculaire, de troubles de la parole et de la déglutition, ainsi que d’une hypersensibilité au froid et à la chaleur.

En plus des options de traitement conventionnelles (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie), il existe des méthodes de traitement de naturopathie qui peuvent être utilisés en soutien ou à titre alternatif. Toutefois, certaines tumeurs sont si défavorables que ces thérapies conventionnelles ne peuvent pas être utilisées. Dans ces cas difficiles, l'hyperthermie profonde régionale (2000 Oncothermia EHY) peut aider. Avec ce traitement, la fièvre est engendrée dans le tissu tumoral. En chauffant la tumeur, les cellules saines du cerveau ne sont pas endommagées. Au Centre de traitement du cancer par hyperthermie à Kehl et Strasbourg (près de la frontière française) le traitement par hyperthermie locale est réalisé dans les tumeurs cérébrales. Le traitement doit toujours être supervisé par un médecin expérimenté.

Il est souvent utile de combiner ce traitement avec un traitement d’infusions à la vitamine B 17, des injections de fortes doses de vitamine C et une thérapie de gui. Les chances de guérison semblent ainsi améliorées par la suite.

Le traitement par perfusion à forte dose de vitamine C est réalisé dans le but de renforcer le système immunitaire et les défenses des patients atteints de cancer. Après la chimiothérapie, la radiothérapie ou la chirurgie, le taux de vitamine C dans l’organisme des patients est souvent réduit. Il en résulte une perturbation du système immunitaire.

La thérapie à base de vitamine B17 dans les tumeurs du cerveau peut également conduire à une amélioration de l’état général du patient. En effet, par l'activité des cellules cancéreuses une molécule toxique est libérée de la vitamine B 17. Ce poison endommage les cellules cancéreuses et les tue.

La thérapie par le gui est connue depuis des années et est utilisée pour stimuler le système immunitaire. Les préparations de gui sont généralement injectées sous la peau. Il y a eu de nombreux cas de cancer dans lesquels la thérapie de gui a conduit à la régression des tumeurs.